Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Underground : entre Anticipation et Réalité

Voir Lisbonne et mourir de saturnisme aigüe (1)

3 Mars 2015 , Rédigé par Julien L. Dent Publié dans #nouvelle

1) Lisbonne mai 2025

Héléna court dans les rues de Lisbonne, encombrées, populeuse. A l'ombre des immeubles ayant englouties le vieux centre historique et ses ruelles pavées, elle court pour sa vie et son salut, ou juste sa vie peut être.

Les types à ses trousses ne pensent qu'à récupérer ce qu'elle a pris, le sort d'Héléna ils s'en moquent, rien ne compte plus que de reprendre le bien de leur boss. Marcus Crenshaw, un DG proche de Peter Weyland, en goguette dans les bars miteux de la zone rouge de Lisbonne, s'est fait hacker son cyber-cerveau ! La merde quoi ... mais on était là et cette connasse ne va pas nous échapper, en fait on aurait dit qu'elle s'attendait pas à notre présence ... enfin, on va la choper et la faire couiner.

Héléna court à en perdre haleine, même si elle est Boostée, les types à ses trousses sont comme elle et ils sont trois au moins, elle évite de peu un groupe de touristes au prises avec un guide un peu perdu. le type à la peau grise est sur ses talons mais se retrouve empêtré dans le groupe et renverse trois touristes, quelques os cassés pour eux. Il dégaine son 12mm pour se dégager, mais n'arrive qu'à tirer en l'air en rechutant. Héléna accélère, se projette sur un mur et grimpe sur son vis-à-vis opposé et atterrie juste sur le bord d'un toit légèrement pentu, en face d'elle à quelques mètres une paroi sombre et abrupte de béton qui grimpe de cinq, six étages de plus, « je hais ces putains d'immeubles récents » pense-t-elle. En bas la confusion se transforme en chaos quand un drone de police arrive sur zone et intime l'ordre à « peau grise » de lâcher son arme et de lever les mains en l'air .... « ah enfin » se dit Héléna « un peu de répit », elle longe en courant la paroi inhumaine et s'élance deux étage plus haut pour traverser une ruelle et changer d'immeuble. Elle continue quelques minutes puis doucement, lentement ralentie la cadence et reprend son souffle. Elle descend dans la rue et prend son rythme de croisière comme à l’entraînement, comme disait le sergent « 20km heure c'est le minimum ! Bande de lavette mais c'est essentiel pour s'échauffer ! », Héléna court encore dix, quinze minutes puis stoppe et dans une ruelle sombre du centre-ville ...

Sa course est finie, kilomètres parcourues: trente cinq lui indique son portable, une vieille habitude d'avant tout ça. elle compose un numéro, ça sonne, une fois, deux fois : « ouais ? » , « c'est moi, je l'aie » « ok à l'endroit habituel, euh attend voir, demain soir » « ça me va, il étais sous surveillance bordel ! Ça a été plus chaud que prévu » « on en parlera demain » « ok à demain », elle range son téléphone, Lucius n'aime pas les téléphones, elle le comprend mais parfois c'est chiant, enfin elle a fait le boulot c'est l'essentiel. Elle sort de la ruelle et monte dans un bus en direction de l'aéroport de Lisbonne, le trafic se fait serré, avec tout ça, c'est l'heure de sortie des bureaux et des écoles, qui se rajhoute avec les touristes qui partent vers l'aéroport. Au moins elle passe inaperçue dans cette foule.

Devant l'aéroport, des gardes républicains tentent de faire circuler tout ce bordel, embouteillage de voitures, bus, taxis automatisés et avec chauffeur. La foule est épaisse, impersonnelle, grise, même son odeur et son goût sont ternes. L'aérogare est monochrome avec des affiches publicitaires partout, holographiques, personnalisées ... l'horreur en fait. Héléna se faufile vers les consignes, récupère son sac, son billet, son passeport et se dirige vers le quai d'embarquement. Sur le chemin un type la percute, s'excuse et s'en va, rien de bien anormal sauf que ... « je ne percute jamais ... personne... je me ... faufile tou...jours » avant de tomber dans l'inconscience elle voit le type se pencher vers elle et crier alentour « cette femme a besoin de soin, je suis médecin, un médecin très qualifié, j'ai besoin d'aide ».

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article