Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Underground : entre Anticipation et Réalité

Administration et Information (13)

7 Décembre 2015 , Rédigé par Julien L. Dent Publié dans #nouvelle

12) Berlin mai 2025

Muller est assis derrière son bureau, il passe en revu des dossiers de demande de renseignements émis par les divers services de la Grande Bureaucratie allemande next gen. Ce travail lui plaît énormément, très compétent et professionnel, il est le mieux noté de tous les chefs de service du Renseignement Intérieur. Intérieurement, lui le petit gratte-papier d'avant la Transition Vers le Bonheur Universel, jubile de donner des ordres à ses anciens supérieurs. La Machine Dianétique a jugé qu'il était le plus qualifié pour occuper cette prestigieuse fonction, il a rénové le système et l'a rendu implacable dans la traque des éléments subversifs de cette Grande Nouvelle Allemagne … ses pensées sont troublées par l'interphone sur son bureau « oui ? » « un appel entrant de l'officier Breitwig pour vous, Monsieur » « bien passez-le-moi, Breitwig ! Comment allez-vous ? » « un peu secoué mais ça va … » « que puis-je pour vous ? » « le Comité Tuttle ? Vous en êtes ou à leur sujet ? » « rien de bien concret, à mon grand regret, mais nous connaissons deux ou trois planques qu'ils ont utilisé par le passé, il sont très mobile en dessous, depuis que les affrontements ont commencé nous avons renforcé les équipes du métro d'agent des renseignements ce qui les a calmé... » « et au niveau des dossiers personnels ? » « on a plusieurs personnes dans le collimateurs mais soit ce sont des individus très prudent ou des fausses pistes, et pour le moment aucun ne nous a conduit à quelque chose de solide, attendez un instant » Muller pianote sur son clavier « j'ai bien un certain Andrei Berkowitz, ancien plombier au chômage depuis deux ans … célibataire sans enfant … Boosté avec un tour de service au Suriname pour la NVF … mis sous surveillance l'an dernier après avoir été repéré prêt du lieu d'une attaque du Comité … depuis rien ou presque mais ça pourrai vous aider je pense » « je prends, transférez moi les infos, merci Muller ! » « à votre service Breitwig ! Bonne chasse ! » « merci au revoir ». ces « gens » du Comité Tuttle quel problème ! Ils remettent le courant, l'eau et que sait-je encore au pauvres et aux marginaux, il le font en toute illégalité, proclamant que le système est malade et que le remède commence par un accès aux infrastructures de base pour tous, ce ne sont que des terroristes ! Depuis trois ans ils ont infiltré les sous-sols de Berlin et la traque organisée contre eux n'a pas donné grand chose. Leur mouvement est présent dans tous les grands centres urbains d'Allemagne et d'Europe … ils ne sont pas encore un problème majeur mais il faut être attentif à ce qu'ils n'en devienne pas un. L'interphone se remet à sonner « oui ? » « Monsieur Takegawa est là pour votre rendez-vous … » « faites entrer … » encore une nouveau chef pour les yakuza de Berlin, il y a beaucoup de rotation dans leur rangs récemment, voyons ce que celui-ci a à offrir …

----------------------------

Breitwig examine en détail le dossier que Muller lui a transmis, il appelle trois de ses hommes, « bon, on a une piste, il est sous surveillance du Renseignement Intérieur donc en douceur avec lui, vous allez seconder l'équipe de surveillance en vue d'une intervention, je vous transmet sa position et vous transfère sous les ordres de l'agent Dietrich sur place, je l'aviserai de votre venue, tenue civile exigée avec armement léger, rompez ! » « à vos ordres » répondent les trois hommes. Morgan s'assoit en face de Breitwig un café en main « au moins on a une piste … » dit Morgan « J'AI une piste, ne l'oubliez pas Morgan, vous êtes un observateur ici rien de plus ! » « je sais Breitwig ne vous fâchez pas, je suis un observateur rien de plus … ». Morgan une fois sorti, Breitwig appelle un de ses hommes, un de ses proches, boosté comme lui, un invisible « Dietmar ! J'ai besoin de tes capacités » « pour … Chef ? » « surveille un peu Morgan ! Je veux savoir à qui il rend des comptes ! » « ok Chef ! » « tu peux disposer » Diet a déjà disparu. Breitwig va se servir à son tour un café et va le savourer en regardant les pelleteuse intervenir sur l'immeuble partiellement effondré, « la journée va être bonne je le sens » se dit Breitwig.

Partager cet article

Repost 0