Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Underground : entre Anticipation et Réalité

Héléna, Doc et Harry : a love story (3)

4 Mars 2015 , Rédigé par Julien L. Dent Publié dans #nouvelle

3) Lisbonne ? Mai 2025

les cheveux noirs d'Héléna, attachés d'habitude, lui bloque la vue, sa tête est lourde, douloureuse, ses traits ronds sont mouillés de sueurs et d'eau (salée ?), une voix lointaine, qui commence à devenir plus forte et plus claire, haute et délicate, « une fois réveillée il faudra les appeler, savoir combien ils nous donneront pour elle ? » une autre voix plus dure, plus sourde « ouais ouais mais avant faut la cuisiner un peu Doc, sinon on saura pas si le prix qu'on en tirera sera bon ou pas », Héléna hoche doucement la tête en direction des deux silhouettes encore très floues « qu'est-ce ... que... vous... m'av... » « voix délicate » s'approche doucement, là Héléna reconnaît la voix et l'allure de celui qui l'a percuté dans l'aérogare, « enfin réveillée ma chère, j'avais peur que mon dosage soit trop fort, mais au final vous êtes parmi nous, c'est un réel plaisir de vous rencontrer, vous savez, nous avons servi tous les deux dans la même Unité du NVF, le Suriname quel beau pays ! Enfin je m'égare un peu, donc ma chère vous allez m'éviter des tracas, surtout à vous en fait, et me raconter votre petite histoire concernant vos petits exercices d'hier dans l’après-midi, sinon ce sera au tour de mon associé de vous poser la question et j'ai peur qu'il n'ai pas le tact dont je fait preuve, alors quelque chose à me dire ? » Héléna sort de plus en plus de son coma et commence à faire le point sur le ou, le comment et le qui. Une petite pièce mal éclairée avec une seule sortie, sans fenêtre, chaleur étouffante et humidité forte, attachée sur une chaise en fer, dépouillée, en culotte et tee-shirt, le « Doc » la trentaine, lunettes rondes, visage fin, yeux marrons, ne cille pas ... et souriant, l'autre un barbu impeccable, en kaki et rangers, avec un bras cybernétique et un marcel arborant le sigle des Pathfinders du DHI. « je ... sais .... pas.... » arrive-t-elle a articuler difficilement, « bon et bien tant pis, Harry à toi je t'en prie » « ok cool » Harry s'approche, fait mine de vérifier les liens d'Héléna et lui envoie un uppercut du bras cyber dans l'estomac à lui faire éclater la rate, Héléna se courbe et tousse violemment, Harry rejette sa tête en arrière et lui envoie gauche, droite, gauche, droite, et uppercut au menton, Héléna crache sang et fragment de dents, « bon alors toujours rien à me dire ? » « non » arrive à cracher Héléna « Harry, à toi mon cher ami », Harry sourit et approche d'Héléna, « dring, dring, dring » Harry se retourne « t'as pas encore changé cette sonnerie à la con ! T'es chiant Doc ! » « ahah suffit Harry ! Allô ? Oui ? Oh bonsoir monsieur, j'allais vous contacter, oui nous l'avons... pourquoi vous ne l'avez pas ? Et bien ... ne criez pas monsieur, c'est inutile, vous la voulez ? Donc vous allez payer pour l'avoir... sinon vous ne l'aurez pas ... pourquoi ? Et bien parce que mon associé peut l'oblitérer de la surface de la terre, donc nous pouvons négocier maintenant ? .... bien ! Bon alors que dites vous de ...voyons ... dix ? .... non ... neuf ?... non... huit ?...non...sept et demi ?....très bien ! Parfait monsieur, je vous rappelle plus tard pour les détails c'est un plaisir de faire des affaires avec vous, bonne soirée à tout à l'heure », Harry recule et laisse Doc avancer vers Héléna, « ma chère vous valez sept millions et demi, belle somme n'est-ce pas ?, enfin ce que vous avez volé doit valoir ça et en bonus vos employeurs, car eux vous le ferons cracher à coup sûre, bon Harry reste avec mademoiselle le temps de tout préparer, je reviens sous peu » « ok Doc » « ah et une dernière chose Harry, ne la quitte pas des yeux d'accord ? », Doc sort et Harry s'assoie dans un coin prêt de la porte restée ouverte, Héléna observe à travers ses cheveux emmêlés et tachés de sang « Harry », il l'observe comme lui à dit Doc, un pur suprémaciste, il en arbore tous les signes, la marque d'Eugenix est tatouée dans son coup, la double hélice d'adn autour d'un E. « une ordure de première en somme », personne ne le regrettera se dit Héléna, et à elle de le fixer et de se concentrer.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article